Motocross - Rectangle.tif

Motocross – Le sport qui requiert la perfection

Mélange d’adrénaline et d’excitation, l’odeur d’essence dans l’air et le sentiment que quelque chose de formidable va se produire. C’est un sport exigeant, salissant, difficile et bourré de risques calculés. Les chauffeurs doivent utiliser un type spécial d’intelligence, prendre des décisions en moins d’une seconde, analyser la course et savoir jusqu’à quel point ils peuvent pousser leur engin.

PG Hjortmarker répare la moto du coureur qui détient tous les espoirs de la Suède pour le prochain Championnat du monde : son fils Eddie. Il fait partie de l’équipe de course CEC S.I., une équipe de course qui croit en de jeunes coureurs venant de Norvège, Suède, Lettonie et des États-Unis. Eddie a débuté dans la course à tout juste sept ans et obtenu son permis 50cc – aujourd’hui, il a 20 ans et c’est un grand nom dans le monde du sport. 
 
L’équipe aide les jeunes coureurs à grandir avec le sport, leur offre les meilleures conditions au début de leur carrière. « Les équipes allemandes et néerlandaises sont en haut du classement ces derniers temps, mais la Suède était un grand pays dans ce sport il n’y a pas si longtemps. »
 
Au beau milieu de cet environnement masculin, nous retrouvons Aleksandra Steinberg, chef d’équipe chargée des RP, des sponsors et de tous les aspects pratiques comme le transport et les emplois du temps pour permettre à l’équipe de réaliser son plein potentiel. « Il y a toujours beaucoup à faire : chronométrer les coureurs, résoudre une variété de grands et petits problèmes, aider avec les motos pendant la course », nous dit-elle. 
 
Après chaque course, la moto est désassemblée et chaque pièce du moteur est inspectée, nettoyée et essuyée. « Nous utilisons toujours du papier Tork », affirme PG Hjortmarker. « Pendant longtemps nous avons utilisé le rouleau bleu, mais nous testons maintenant un papier double épaisseur qui est absolument incroyable. Il est extrêmement absorbant, même le fluide de frein extrêmement collant ne pose aucun problème. »
 
« Le motocross est un sport très cher, comme la plupart des sports faisant un usage intensif des hautes technologies », nous explique Aleksandra Steinberg. « Nous sommes très heureux d’avoir Tork comme sponsor. Elle appartient à une marque forte et stable qui nous soutient et croit en nous. Nous sommes reconnaissants pour toute l’aide et le soutien que nous recevons, cela nous permet de continuer de travailler avec les jeunes coureurs, et de les aider à atteindre leur plus haut niveau. »

Il est extrêmement absorbant, même le fluide de frein extrêmement collant ne pose aucun problème.

PG Hjortmarker

Mécanicien à CEC S.I. Racing team